critikju

Just another WordPress.com site

« J. Edgar » de Clint Eastwood (2012)

leave a comment »

Un biopic léché, excellemment interprété et réalisé, mais desservi par un scénario inégal.

Au début de l’année dernière, on avait quitté un Clint Eastwood en petite forme avec le catastrophique « Au-Delà ». Le légendaire réalisateur est aujourd’hui de retour avec « J. Edgar », portrait du très controversé premier directeur du FBI. Le film marque la seconde incursion d’Eastwood dans le biopic, genre qu’il avait déjà abordé avec l’excellent « Bird » en 1987. Si le cinéaste ne signe pas une œuvre majeure appelée à rejoindre les cimes de son impressionnante filmographie, son « J. Edgar » rassure et confirme qu' »Au-delà » n’était qu’un simple accident de parcours.

Inégal, le métrage pêche avant tout par son scénario, écrit par Dustin Lance Black, auteur oscarisé du script de « Milk » en 2009. Ayant profondément souffert de son homosexualité dans sa jeunesse, Black a abordé la biographie de J. Edgar Hoover en y greffant ses propres obsessions. Visiblement désintéressé par le contexte politique entourant le personnage, le scénariste a privilégié le portrait de l’homme au détriment d’une simple évocation des faits chronologiques. Ce choix est évidemment louable tant les biopics les plus fascinants sont ceux s’attachant à faire exister leurs figures historiques comme des personnages de cinéma à part entière.

Pour sonder en profondeur la psychologie complexe de Hoover, Black s’est attelé à raconter son histoire de manière non linéaire, la jeunesse et la vieillesse du personnage se faisant constamment écho via des flashbacks permanents. Ce processus permet à Eastwood de mettre en scène des séquences de transitions temporelles particulièrement percutantes. La grande majorité de l’action se déroulant dans les bureaux du FBI à Washington, le jeu de miroir qu’il instaure entre les époques lui permet d’appuyer le thème central du film : la rigidité maladive du personnage, enfermé dans des principes qu’il a lui-même érigés comme barrières à son développement personnel.

Leonardo DiCaprio & Naomi Watts – Dans le noir des yeux

Malheureusement, si la forme de la narration est irréprochable, le fond l’est beaucoup moins. Bien que souvent passionnant, le récit est régulièrement lesté par des scènes à l’utilité contestable. Les séquences concernant la relation de Hoover avec sa mère manquent ainsi cruellement de finesse. Mal dialoguées, développant une psychanalyse de comptoir, elles désamorcent la suspension d’incrédulité du spectateur à de nombreuses reprises. L’œuvre se suit donc avec un réel intérêt, mais sans véritable passion ni empathie pour les personnages.

Si l’on passe outre ces défauts de scénario, il faut reconnaitre que le film est techniquement irréprochable. A 80 ans révolus, Eastwood retrouve une envie de filmer qui lui avait fait cruellement défaut sur « Au-delà ». Constamment en mouvement, sa caméra dynamite à de nombreuses reprises le classicisme auquel on l’assimile parfois un peu trop hâtivement. Que dire aussi de l’interprétation de Leonardo DiCaprio, si ce n’est qu’il est définitivement l’un des acteurs les plus talentueux de sa génération. Jamais dans l’excès, il incarne le personnage avec une justesse remarquable à tous les âges de sa vie.

« J. Edgar » est donc un bon film, qui certes aurait pu être plus enthousiasmant s’il avait été mieux écrit, mais qui a le mérite de remettre en lumière le talent de son insatiable metteur en scène. Rendez-vous dans quelques mois pour découvrir son nouveau projet… une comédie musicale avec Beyoncé Knowles !

« J. Edgar » – réalisé par Clint Eastwood – avec Leonardo DiCaprio, Naomi Watts, Armie Hammer – en salles depuis le 11 Janvier 2012

Publicités

Written by critikju

janvier 16, 2012 à 12:29

Publié dans Cinéma - Sorties 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :