critikju

Just another WordPress.com site

« Tron : l’Héritage » de Joseph Kosinski (2011)

leave a comment »

Un blockbuster esthétiquement correct mais aussi barbant qu’un bilan comptable.

En 1982 sortait « Tron », film de science-fiction produit par Disney et réalisé par l’inconnu Steven Lisberger. Narrant les aventures de Kevin Flynn, informaticien de génie se retrouvant happé dans les programmes dont il en était le concepteur, cette œuvre fut un bide total à son époque. Pourtant, au fil du temps, « Tron » a été réhabilité. Mieux : la sortie du film est désormais considérée comme une date capitale dans l’Histoire du cinéma.

La raison première de cette réhabilitation ne vient certainement pas des qualités cinématographiques du métrage. Pour l’avoir revu récemment, débarrassé de tout sentiment de nostalgie parasite, je ne peux malheureusement que confirmer les nombreuses critiques dont il avait été la cible en 1982. Malgré quelques bonnes idées, le film souffre d’une réalisation plate, d’un scénario inintéressant et, surtout, d’un univers brouillon et incohérent. Quand je vois que certains le qualifient aujourd’hui de chef d’œuvre, je me dis qu’ils n’ont pas dû le revoir depuis bien longtemps…

Non, si « Tron » a été réhabilité au fil des années, c’est parce qu’il fut le premier long métrage à avoir employé des images de synthèse pour ses effets spéciaux. Du fait de son caractère pionnier, son esthétique visionnaire a ainsi considérablement marqué l’inconscient des spectateurs de l’époque. Dés lors, en développant un univers ancré dans l’informatique et les jeux vidéo, jusqu’alors peu connus du grand public, « Tron » ne pouvait que devenir culte aux yeux des geeks du monde entier.

Nous sommes à présent en 2011. Les images de synthèse ont envahi les écrans depuis deux décennies. L’informatique et les jeux vidéo sont entrés dans tous les foyers. Dans ce contexte, que vaut ce fameux « Tron : l’Héritage », à la fois suite et remake déguisé de son ainé ?

C’est tout simplement le digne successeur du film de 1982 : même réalisation inconsistante, même histoire poussive, même univers bordélique. Alors certes, « Tron : l’Héritage » est techniquement irréprochable… mais c’est le minimum syndical pour un blockbuster doté de 150 millions de dollars de budget. Le reste est malheureusement d’une platitude désolante.

Jeff "Young" Bridges - les pixels vous vont si bien.

Le film ne se contente que de recycler les scènes cultes du premier (les combats de disque et les courses de motos) et de copier sans vergogne les idées les plus éculées des grands classiques de la science fiction, sans jamais tenter d’en comprendre les codes pour les exploiter à bon escient. Plutôt corrects (le toujours excellent Jeff Bridges en tête), les acteurs font de leur mieux pour rendre cohérent cet univers aberrant, en déclamant avec conviction de longs dialogues explicatifs, malheureusement ennuyeux au possible. Enfin, le réalisateur Joseph Kosinski, dont le seul fait d’arme notable est d’avoir mis en scène une publicité pour Gears of War, filme le tout avec l’énergie d’un centenaire.

Au final, seuls la BO correcte de Daft Punk, quelques belles images et le prix de la place (avec un supplément de 1€ pour la 3D inutile) rendent l’ennui surmontable. C’est trop peu pour un blockbuster qui ne réussit jamais sa mission première : divertir ses spectateurs.

« Tron : l’Héritage » – réalisé par Joseph Kosinski – avec Jeff Bridges, Garrett Hedlund, Olivia Wilde – sorti le 9 février 2011

Publicités

Written by critikju

février 15, 2011 à 3:46

Publié dans Cinéma - Sorties 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :