critikju

Just another WordPress.com site

« The Green Hornet » de Michel Gondry (2011)

leave a comment »

Jay Chou & Seth Rogen

Michel Gondry s’essaye au blockbuster avec talent. Une belle réussite, imputable tout autant à sa grande maitrise technique qu’à un duo d’acteurs étonnants.

« The Green Hornet », par sa genèse complexe, est un projet qui pouvait effrayer. Adapté d’une série télévisée des années 60 (dont le plus grand mérite aura été de révéler Bruce Lee au public occidental), elle-même inspirée d’une émission radiophonique des 50’s, ce long métrage avait été envisagé par les ténors d’Hollywood il y a plus d’une dizaine d’années. Échouant entre les mains de divers réalisateurs, sa mise en chantier a été remise en cause à de nombreuses reprises. Il y a deux ans, alors que l’on croyait le projet enfin sur de bons rails suite à l’arrivée de l’excellent Stephen Chow à la mise en scène, ce dernier claqua la porte pour « différends artistiques ». Le « Frelon Vert » se retrouvant à nouveau orphelin, c’est finalement au frenchy Michel Gondry que fut confiée la lourde tâche de ressusciter le mythique personnage.

Si, depuis ses premiers clips, le génie visuel de Gondry est incontestable, si l’homme a déjà une filmographie jalonnée de réussites indéniables, il n’était pas certain que sa forte personnalité artistique puisse être compatible avec la lourde machinerie Hollywoodienne. Beaucoup de grands metteurs en scène s’y sont essayés, mais rares sont ceux à avoir su s’imposer face aux cahiers des charges hollywoodiens, peu favorables à l’expression d’une vision personnelle.

Contre toutes attentes, Gondry transforme l’essai haut la main, trouvant le parfait compromis entre son rôle de simple technicien et son statut d’auteur. Avec une réelle humilité, il se plie aux exigences commerciales des studios et enchaine les passages obligés. Courses-poursuites et bagarres dantesques sont ainsi filmées avec une efficacité rare. Le contrat du blockbuster est rempli. Cependant, Gondry ne s’efface pas pour autant derrière l’envergure du projet. Aux détours de nombreuses scènes, il réussit à imposer ses obsessions, son amour pour les effets spéciaux bricolés et sa fantaisie visuelle. A titre d’exemple, il offre une séquence en split-screen basée sur un concept jamais vu qui, à elle-seule, mérite le déplacement.

Seth Rogen & Jay Chou - Contre le bourdon, devenez frelons !

Réduire la réussite du film au seul talent de son metteur en scène serait cependant manquer de faire honneur à un scénario se démarquant de la concurrence par un esprit 80’s des plus agréables. Ici, contrairement à la majorité des films familiaux actuels, les deux héros ne sont pas des apôtres de la moralité : ils ne deviennent justiciers que par pur égoïsme, pour palier les manquements de leur existence. Tout le film est construit sur cette ambiguïté morale. Et, même si le bien l’emportera au final, même si la morale sera sauve, il est rassurant de découvrir une histoire cherchant à s’éloigner des clichés du genre.

Enfin, impossible de ne pas rendre hommage au formidable duo composé du Frelon et de son acolyte chinois Kato (campé par l’excellent Jay Chou). C’est tout simplement l’un des plus drôles vus au cinéma depuis le génial face à face Downey JR/Kilmer dans « Kiss kiss bang bang » (2005). Entre eux, les vannes fusent et une réelle complicité s’installe, rappelant les meilleurs buddys movies. A ce titre, le scénario (co-signé par Seth Rogen, l’interprète du Frelon dans le film) est bourré de dialogues au diapason. On ressent la « patte » de l’écurie Judd Apatow, le nouveau maitre de la comédie US, dont Rogen est issu. Alors, certes, le film n’est pas exempt de défauts : l’intrigue est parfois faiblarde, certains seconds rôles sont bâclés. Mais, qu’importe, la folie douce du métrage emporte notre adhésion.

« The Green Hornet » est un divertissement fun, décontracté, parfois visuellement saisissant. Gondry ne s’est pas trahi au cours de son aventure hollywoodienne et accouche d’un blockbuster avec une âme. C’est bien trop rare pour bouder son plaisir.

« The Green Hornet » – réalisé par Michel Gondry – avec Seth Rogen, Cameron Diaz, Jay Chou – sorti le 12 janvier 2011

Publicités

Written by critikju

janvier 24, 2011 à 4:16

Publié dans Cinéma - Sorties 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :